Ce poisson qui est en nous !

Parce tout est dans la nuance, y compris ce qui fait d'un manager, un vrai manager.

Ces quelques lignes sont adressées en priorité à ceux qui pensent qu'Egalité et Équité sont deux synonymes parfaits.

Attention, je vous vois avec votre petit sourire au coin des lèvres qui dit : il se prend pour qui lui ? J'ai eu ce petit rictus moi aussi, car je ne voyais pas pourquoi faire une différence là où il n'y en a quasiment aucune... ERREUR GRAVE !

Dans la vie quotidienne, il est important de bien faire la différence.

Vous avez trois enfants de 2, 7 et 14 ans, il est 20 heures, tout le monde se retrouve à table. Chacun des enfants attend que l'on remplisse son assiette. Vous les remplissez de la même manière, ou vous adaptez la quantité à l'âge et à l'appétit de chacun ? Ce que vous cherchez, c'est bien que vos enfants aient assez mangé et pourtant, ils n'ont pas englouti la même quantité.

Pour Noël, votre tante souhaite donner un billet à chacun de ses neveux et nièces. Ils n'ont certes pas le même âge, mais donnera-t-elle plus à l'un et moins à l'autre ? Normalement, non.

Dans une équipe de rugby, le gabarit des joueurs varie à peu près, du simple au double. Un entraîneur  positionnera le plus rapide dans une position où il aura de l'espace, le costaud sur le passage des mastodontes d'en face, celui qui a un bon coup de pied à la direction du jeu... Il sait que pour qu'il y ait victoire, chaque joueur doit occuper son poste parfaitement. Il attendra par contre de TOUS, de  l'implication, un état d'esprit irréprochable, une solidarité de tous les instants. Car cet entraîneur sait que c'est la coordination des différents talents, la cohésion de l'ensemble et la capacité à se mobiliser vers un même objectif, qui auront permis la victoire. En aucun cas, il aura exigé que chaque joueur produise exactement le même jeu et il appréciera la performance de chacun, en fonction de sa capacité à jouer le rôle qui lui a été attribué. ÉGALITÉ, ÉQUITÉ ? Ben les deux.

Tout ça est évident, n'est-ce pas ? Sûrement, mais pas forcément en management...

Par exemple, pourquoi se sent-on obligés, au nom de l'égalité, d'attribuer le même objectif à tous ceux qui occupent le même poste dans son point de vente ? Ont-ils le même niveau de compétence, la même expérience, le même talent ? Celui qui réussit plutôt dans un domaine doit il forcément exceller dans les autres ? Devons-nous attendre la même chose de chaque collaborateur ? Et c'est en essayant de répondre à ces questions, que le manager doit bien faire la différence entre ÉGALITÉ et ÉQUITÉ car on ne demande pas à un sprinter la même chose qu'à un coureur de fond. On ne demande pas à son professeur de math de jouer de la flûte. Chacun son rôle, chacun ses capacités. Manager, c'est être juste dans son métier, et accepter qu'à effort égal fourni, le résultat ne soit pas le même chez tout le monde. Cela évitera à ses collaborateurs de s'épuiser à la tâche, parce que la marche est trop haute, et qu'à vouloir atteindre l'inatteignable on s'écroule.  Par contre, lorsqu'on atteint son objectif, on s'en fixe un autre un peu plus ambitieux, car progresser et réussir est un but pour tous dans la vie.

En deux mots pour conclure, ce sont sur ces détails qu'un manager réussira aux côtés de ses équipes. S'il sait exploiter les talents de chacun, mettre de la cohésion dans l'ensemble et définir des objectifs motivants et non terrifiants, c'est gagné. Mais pour cela, il faut accorder à CHACUN de ses équipiers le traitement juste qui lui revient.