Révélez-vous… pour prospérer !

Entrepreneur, gestionnaire, avez-vous déjà pensé à la communication comme source de richesse ? C’est pourtant le cas. Sur toute la chaîne ! Laissez-nous vous raconter.

Entreprise, qui êtes-vous ?


La question que je pose toujours à un entrepreneur à propos de son organisation, c’est : « Qui est la société XYZ ? »

Ça peut sembler dissonant, mais la société, dès son incorporation, est une « personne morale », soit un regroupement de personnes auquel la loi reconnaît une existence juridique. Elle a des droits, des devoirs, des responsabilités. Elle est imputable des actions qu’elle pose. On s’attend à ce qu’elle agisse « en bon père de famille ».

Doit-on ajouter qu’elle est un organisme vivant ? Qu’elle naît, croît, traverse des difficultés, réussit de bons coups, innove, fait preuve d’audace, de courage, de résilience, de génie ? Qu’elle est en soi composée d’individus qui participent chaque jour à son déploiement ? Sans lesquels elle ne pourrait évoluer ?

Bon, bon, me direz-vous, mais comment et à qui donc se révéler pour prospérer ?


À soi-même


D’abord à soi-même. Le connais-toi toi-même socratique s’applique aussi à l’entreprise. D’où la question de départ. Qui êtes-vous ? La réponse, unique, résulte d’une exploration personnelle, et d’un échange entre les principales personnes impliquées, guidées par des spécialistes externes en communications — qui vous observeront d’un œil neuf.

Cet exercice est très important. Il s’agit de votre identité corporative. Il est le fondement de toutes vos communications, de votre marque distinctive, de la confiance que vous susciterez... et de votre prospérité.

Ce n’est qu'une fois cette identité transmise en termes justes, qui résonnent et touchent le cœur et l’esprit, que vous pourrez transformer ces mots en image de marque, puis en discours, en messages à l’intention de votre équipe, de vos fournisseurs, de vos clients ou donneurs d’ordre, et de vos partenaires.

Un logo et un slogan significatifs ne peuvent se construire sur une identité floue.


À vos employés

 

Principal moteur de votre organisation, les employés sont les premiers qui devraient être informés de tout ce qui concerne le grand navire et sa traversée — après tout, c’est aussi la leur —y compris de ses grands questionnements.

Loin de s’inquiéter, l’équipe sentira que l’administration recherche des façons de mieux faire, et qu’elle fait partie de la solution. Lorsque des mécanismes d’échanges d’informations sont efficaces, ils suscitent l’engagement, incitent les personnes à mettre l’épaule à la roue, à apporter des idées, à proposer des solutions.

Comment espérer que chacun de vos membres travaille de concert et dans la même direction si la vision de l’organisation n’est pas clairement exprimée ? S’il n’adhère ni ne participe à cette vision ?

On doit aussi faire rayonner savoirs et savoir-faire individuels, des équipes, des départements, des filiales, afin que chacun sente la force de l’ensemble dans laquelle il s’insère.

Il n’y a pas de plus grand facteur de motivation que l’estime de soi, de sa mission. Je le vois chaque fois que je développe un livre d’entreprise. Les individus, haute direction comprise, s’exclament : «Isabelle, ton équipe et toi nous permettent maintenant de comprendre dans quelle histoire plus grande que nous-mêmes nous nous insérons. On ne vient plus travailler avec le même regard, dans le même esprit.»


À vos fournisseurs et cocréateurs

 

Faites-vous sentir à vos fournisseurs que vous êtes un facteur de croissance et de fierté pour eux? Savent-ils vraiment de quel écosystème ils font partie ? Leurs employés aussi ? Quelle est la qualité de votre échange ? De votre connaissance mutuelle ? Pouvez-vous compter sur eux, et eux sur vous ?

Vous révéler à vos fournisseurs, incluant aux fournisseurs de services qui vous apportent un éclairage et un savoir-faire différents, c’est permettre à votre organisation d’élargir son champ d’exploration, de découvrir des voies autres que celles que vous connaissez, de tester plus vite de nouvelles approches et en davantage de déclinaisons. C’est inviter l’autre à vous influencer, à co-créer.

Une formidable occasion de croissance pour chacun.

 

À vos clients et aux clients de vos clients

 

Votre entreprise vend directement aux consommateurs (B2C) ? Nous sommes tous des clients potentiels. Que cherchons-nous à connaître ? Votre identité profonde ! Les talents et compétences de votre équipe. La qualité de votre interaction avec nous, de votre écoute à nos problèmes, nos besoins, nos suggestions, etc. Celle de votre rapport à la société, à votre région, à la planète.

Votre entreprise vend ses produits et services à d’autres organisations (B2B) ? Vous préoccupez-vous de comprendre quels sont les clients de vos clients et d’adapter vos discours, produits et services « dans leur sens » ? Voire de vous faire connaître directement à leurs clients pour les soutenir ?

Encore un pas de géant vers la prospérité.


À vos partenaires


Vos partenaires de tout acabit — financiers, professionnels, actionnaires, universités et centres de recherches, gouvernements — veulent aussi savoir qui vous êtes. Ils cherchent aussi à se mailler avec des entreprises saines. À exprimer leur adhésion à leurs propres partenaires. Profitez-en pour les mettre en valeur. Vous gagnerez toujours en fortifiant la chaîne. Vous connaissez sans doute le principe selon lequel la force d’un ensemble ne peut être plus grande que celle du plus faible de ses éléments.

Vous aider à vous révéler, vous mettre en lumière, est notre métier. Notre compétence. Communiquer en continu, dans toutes les sphères de votre entreprise est votre responsabilité et votre laissez-passer pour la croissance. Cela permet à toutes les parties constituantes de votre réseau de prospérer. Par un effet d’entraînement naturel, chacune d’elles permettra à votre organisation de grandir à son tour.


Isabelle Quentin est maître-éditeur et experte-conseil en contenus et stratégies de communication


Joseph Désiré Court. Le masque [détail]. 1843