Comment répondre à ces 4 questions indiscrètes?

Auteur : Danielle Gagnon, CRHA

J’ai bien aimé un article intitulé 'Comment répondre à ces 4 questions indiscrètes' rédigé par Maxime Turcotte et publié le 12 janvier 2016 alors j'ai copié l'article original à la fin si vous souhaitez le lire. Je ne considère pas la question 'Parlez-moi d'une situation conflictuelle que vous avez déjà vécue' comme étant une question indiscrète. J'utilise ce type de question lors d’une entrevue comportementale car le comportement passé sert à prédire le comportement futur. Par exemple, si vous avez bien géré une situation conflictuelle dans le passé, il y a de fortes chances que vous soyez capable de bien gérer une situation conflictuelle dans le futur. Tout le monde a déjà vécu une situation conflictuelle alors lorsqu’un candidat dit qu’il n’a jamais vécu de conflits, j’ai des doutes. On peut aussi la formuler autrement pour arriver au même résultat : Parlez-moi d'une situation où vous avez été en désaccord avec un collègue, un client ou un patron et comment avez-vous réagi? Le but de l’entrevue est de mieux connaître la personne pour savoir s’il y a un ‘match’ entre le candidat et le poste alors cette méthode me permet d’atteindre l’objectif.

Le but d’une entrevue est de valider si le candidat possède toutes les compétences requises pour le poste alors pour éviter toute question interdite par la loi, je me concentre sur les exigences du poste pour poser mes questions. La charte des droits et libertés de la personne interdit toute forme de discrimination fondée sur la race, la couleur, le sexe, la grossesse, l'orientation sexuelle, l'état civil, l'âge sauf dans la mesure prévue par la loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l'origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap ou l'utilisation d'un moyen pour pallier ce handicap. Je ne demanderai donc jamais si le candidat prévoit avoir des enfants car ce n’est juste pas pertinent! Tout ce que je veux savoir est indiqué dans les exigences du poste : Est-ce que la personne a la formation, l’expérience et le comportement requis pour ce poste? Vous pouvez répondre aux questions interdites par la loi si vous le désirez en spécifiant que vous répondez de façon transparente tout en rappelant vos droits. Si vous ne désirez pas répondre, vous pouvez invoquer la charte et prendre le risque de ne pas être retenu. Vous pouvez aussi suivre la recommandation de Maxime et répondre par exemple que vous accordez beaucoup d'importance à votre travail et que le fait d'avoir des enfants n'y changerait rien.

Si vous étiez un animal, lequel seriez-vous? Vous pouvez demander quel est le but de cette question car vous ne comprenez pas sa pertinence ou l'éviter ainsi: Je ne sais pas lequel choisir mais j'ai toute les qualifications nécessaires pour occuper le poste et je suis très intéressée.

Certains candidats oublient que le processus de recrutement ne sert pas qu’à valider si votre profil correspond aux exigences de l’employeur. Ce processus sert aussi à valider si cet employeur correspond à vos exigences personnelles. Est-ce que vous souhaitez travailler pour quelqu’un qui vous demande des questions contraires à la loi ou des questions non pertinentes?

Voici l'article de Maxime Turcotte:

Comment répondre à ces 4 questions indiscrètes

Article rédigé par : Maxime Turcotte, CRHA le 12 janvier 2016.

Une fois les présentations faites et votre postérieur bien installé sur votre chaise, c’est le recruteur qui va gérer votre entrevue. L’entrevue va bon train, et soudainement… Surprise! Le recruteur vous pose une question complètement « champ gauche ».

Question #1: Parlez-moi d’une situation conflictuelle que vous avez déjà vécue.

Lorsqu’il vous pose cette question, le recruteur veut évaluer votre degré de maturité.

On pense souvent, à tort, qu’une situation conflictuelle est caractérisée par des prises de bec et des pleurs… mais ce n’est pas le cas!

En fait, on entre tous en conflit avec les autres – même sans le vouloir – sur une base régulière:

– On veut le même « shift » de soir que son collègue et on doit négocier;

– On fait face à un client insatisfait alors qu’on pense avoir bien fait son travail; – On fait part de son opinion personnelle et quelqu’un s’objecte;

– On reçoit une critique de la part d’un collègue sur la qualité d’un rapport écrit; – etc.

Malheureusement, plusieurs candidats répondent « Je n’entre jamais en conflit avec personne » en pensant qu’ils pourront éviter de répondre à la question. Erreur!

Si vous choisissez de ne pas répondre, les 2 scénarios suivants peuvent arriver:


    • Le recruteur mettra en doute -verbalement ou non – votre degré d’honnêteté;
    • Vous passerez pour un candidat qui évite toute forme de conflit, et donc vous serez classez comme le candidat « Très Discret » qui « prend toujours son trou ».

Ma suggestion: Répondez plutôt en prenant un exemple où vous aviez un conflit d’idées avec un collègue. Parlez des étapes qui ont mené à une entente. Démontrez que vous êtes en mesure de faire des compromis et que les conflits ne vous font pas peur. Après tout, le recruteur veut simplement s’assurer que vous êtes un adulte mature qui sait défendre ses opinions :)

Question #2: Avec quelles autres compagnies avez-vous prévu des entrevues?

Le recruteur vous posera cette question pour évaluer si vous êtes réellement intéressé par son industrie. Conséquemment, si vous répondez en nommant plein de compagnies dans des industries différentes, vous vous tirez dans le pied.

Attention: certains recruteurs plus futés vous poseront cette question pour évaluer leur marge de manœuvre dans la négociation salariale. Si vous dites que vous n’avez aucune autre entrevue prévue, vous vous tirez encore dans le pied!

Ma suggestion: Répondez de façon générale. Si l’employeur évolue dans les technologies, mentionnez que vous êtes en discussion avec quelques compagnies dans les technologies. Ajoutez que vous êtes en plein dans votre période d’entrevues, que vous n’avez toujours pas reçu d'offre d'emploi mais que cela ne saurait tarder ;)

Question #3: Prévoyez-vous avoir des enfants?

Bien que cette question soit illégale (dites merci à notre Charte des droits et libertés), des recruteurs mal avertis vous la poseront. Comme vous n’avez pas à répondre à ce genre de questions, soyez évasif: « Ma conjointe et moi voudrons bien des enfants un jour! Personnellement, j’accorde beaucoup d’importance à mon travail et le fait d’avoir des enfants n’y changerait rien. »

D’autres questions illégales qui, malheureusement, se posent encore fréquemment: – En tant que femme, comment comptez-vous gérer une équipe composée uniquement d’hommes? – Quelle est votre nationalité? J’entends votre accent et je gagerais que vous n’êtes pas d’ici. – Hmmm… J’ai de la difficulté à pouvoir deviner votre âge à partir de votre CV?

Encore une fois, vous n’avez pas à répondre à ces questions! Si vous jugez que votre réponse pourrait nuire à vos chances d’être retenu, je vous suggère de leur répondre tout en leur rappelant habilement vos droits: « J’ai 52 ans. Je compte sur plus de 25 ans d’expérience et je compte bien travailler encore au moins 10 ans. Comme je suis quelqu’un de transparent, cela ne me dérange pas de dire mon âge, même si en théorie j’aurais pu ne pas répondre à cette question qui n’est pas permise par la loi ». Ajoutez à cela un beau sourire :)

Question #4: Si vous étiez un animal, lequel seriez-vous?

Non, vous n’êtes pas dans un cauchemar! Il y a réellement des recruteurs qui posent encore cette question. Si on me la posait, il faudrait qu’on me retienne à deux mains pour ne pas que je roule par terre de rire! Il n’y a réellement pas de bonne ou de mauvaise réponse.

Alors, quel animal seriez-vous?

Ahahaha. C’est d’un ridicule!

On vous a déjà posé d’autres questions indiscrètes/bizarres en entrevue? Faites-nous en part dans les commentaires!