L'importance d'adapter son offre aux besoins des consommateurs locaux

Il est important de bien connaître les codes culturels du Québec pour y faire des affaires, ou

Comme je vous l'ai mentionné dans mon article "10 conseils pour bien réussir en affaires au Québec", il est important de bien connaître les codes culturels du Québec pour y faire des affaires, ou tout autre pays où vous souhaitez vous développer d'ailleurs!

Voici un extrait d'un article très intéressant de mon ami Stéphane Deslauriers - qui travaille sur les deux continents - sur les styles de communications explicites versus implicites en affaires qui définissent typiquement certains pays et il est bon d'en connaître les subtilités, avant de vous lancer dans des démarches pour en maximiser l'impact : « Du côté des francophones québécois, nous sommes clairement implicites. Pas autant que nos chers amis français, mais les codes sont présents et essentiels. Il faut bien les comprendre et tout comme vous, bien que nous ayons la parole facile, l’accueil chaleureux, et l’approche accessible, tout n’est pas nécessairement dit, et tout comme vous, nous devons aussi être apprivoisés afin que la communication soit plus ouverte. »

Cela revient aussi à parler des modes de négociation car malgré la proximité linguistique et culturelle, le Canada et même le Québec, ont un environnement d’affaires très différent de celui de l’Europe. La façon de conduire des réunions et des négociations est à l’intersection entre la culture américaine, assez dure et expéditive et la culture européenne, plus lente et précautionneuse. Là où les investisseurs Américains laissent une fenêtre de temps de 5 minutes à un entrepreneur pour présenter son projet, les Français en laissent 30. Le Canada se trouve entre les deux, avec une fenêtre d’une quinzaine de minutes. Il ne faut pas non plus négliger l’aspect géographique du pays : sur le continent Américain, la notion de l’espace compte davantage qu’en Europe puisque les territoires sont bien plus étendus. Les entrepreneurs Français doivent avoir conscience des distances qui séparent les villes et qu’il faut composer avec lors de déplacement professionnel et c'est sans compter les conditions météorologiques en hiver!

Adapter son produit, tout en respectant les traditions de production - Dans cet article, un beau témoignage des fondateurs de Le P'tit Atelier une boulangerie pâtisserie créée par Ismaïl Barbeyer et Samy Taconnet. Ces derniers ont vite réalisé que les habitudes d'achat des Québécois diffèrent de celles de leur pays d'origine, la France. Ils proposent donc des produits qui plaisent, mais qui respectent leur savoir-faire.

La culture générale, incluant la culture d'affaires québécoise, implique que vous soyez au fait de tout ce qui se passe dans le pays dans lequel vous décidez de faire croître votre entreprise. En vous inscrivant à divers bulletins d'actualités (infolettre, newsletter), vous pourrez recevoir un bon nombre de renseignements pertinents. Pour le Québec, je vous suggère celui de Entreprises Québec.

Et en toute circonstance, pour vos questions de développement d'affaires au Canada, assurez-vous de vous référer à une personne de confiance afin de vous faire conseiller, de vous guider honnêtement dans vos démarches. Appelez-moi au besoin! 

Anne-Solène Rioult

info@lesfacilitatrices.com 514 705-5042