Le nouveau métier du conseil dès 2020

Autrefois si  l’entrepreneur consacrait quelques semaines à collecter ses informations comptables et commerciales, la dématérialisation et les factures électroniques (obligatoires pour beaucoup des 2020) et les assistants intelligents vont changer la donne.

Or les français adoptent très vite ces nouveaux progrès : si déjà 54% des Français sont favorables à l’utilisation de robots médicaux, certainement beaucoup plus de dirigeants feront confiance aux outils prédictifs de gestion.

1er impact : des nouveaux indicateurs à définir

L’adage « trop d’infos tue l’information » sera d’actualités. Le dirigeant disposera d’outils de gestion intelligents qui s’appuieront sur un traitement en continu de la gestion de l’entreprise

  • Dématérialisation de la comptabilité avec factures électroniques, OCR, etc… = situation mensuelle de ses comptes
  • Chatbots et assistant intelligent = réelle compréhension par le dirigeant de ses indicateurs qui pourra les personnaliser l’assistant intelligent

Le conseiller devra donc élargir sa bibliothèque de tableaux de bord mais surtout les tester et les affiner non plus annuellement mais tous les mois.


2nd impact : l’ « immédiateté » du conseil

Nous devrons être encore plus proche et présent auprès nos clients car l’information sera disponible pus rapidement. Cette immédiateté va se traduire par des conseils « en continu » et non plus ponctuels.

Les outils de gestion sont collaboratifs : le conseiller peut donc disposer en permanence d’une vision sur les indicateurs de ses différents clients.

Sa mission ne se résumera donc plus à une intervention mensuelle mais un audit en continu avec une restitution en fin de mois.


3ème impact : une certaine « immersion » dans la gestion de son client

Même si déontologiquement beaucoup s’interdise l’immersion dans la gestion de ses clients, de nombreux dirigeants nous demanderons d’être pro-actif :

  • Pourquoi lui transmettre un tableau des clients retardataires si nous pouvons faire la relance pour lui au fil de l’eau ?
  • Quelle sera l’utilité de lui présenter un tableau de besoin de trésorerie si nous pouvons négocier pour lui un financement de BFR ?

Une nouvelle relation de conseil avec des nouvelles attributions pour chacun va donc progressivement se mettre en place (dans les 2 ans tout de même !).


Sources :

La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques du 6 août 2015 instaure l’obligation d’accepter la facture électronique selon un calendrier progressif : les ETI dès le 1er janvier 2018,  les PME au 1er janvier 2019 puis l’ensemble des entreprises de moins de 10 salariés dès le 1er janvier 2020.

54% des Français favorables à l’utilisation de robots médicaux : https://www.maddyness.com/innovation/2017/09/30/etude-pensent-vraiment-francais-de-sante/

extension Dashboards