Coaching professionnel versus consultation

Dans un contexte de coaching, le client est au centre de la démarche et c'est lui l'expert!

Depuis quelques années, est apparue, un peu partout, la profession de « coach ». Au-delà de la distinction entre « coach de vie » et « coach professionnel », il y a lieu de faire la distinction entre coach professionnel et consultant.

De manière un peu caricaturale, le consultant observe une situation, compile des données et autres éléments d’information, analyse, fait une synthèse et propose des recommandations que le client « achète » ou non et surtout, qu’il implante ou non.

Dans un contexte de coaching professionnel, la dynamique est bien différente, le client est au centre de la démarche et c’est lui « l’expert ». Accompagner une entreprise en coaching individuel ou collectif, c’est lui permettre de trouver les solutions à un enjeu précis et de se les approprier.

Il est tentant de qualifier le coaching comme étant moins rigoureux que la consultation, sous prétexte que cette dernière soit basée sur une analyse approfondie des éléments observés. Ce serait ignorer qu’une démarche de coaching s’inscrit dans un cadre rigoureux avec un objectif et des indicateurs de réussite précis, elle ne part pas à l’aveuglette dans tous les sens.

Le coaching est-il plus créatif? En un sens oui, car entre le moment où l’objectif est fixé et celui où les solutions émergent, tout est possible. S’adaptant au rythme de son client individuel ou collectif, le coach propose des processus créatifs et accompagne le changement.

On compare souvent le coach professionnel à un coach d’une équipe sportive. Pour ma part, je privilégie l’image d’un entraîneur d’acrobates de cirque. Tout en assurant leur sécurité, je vois le coach les encourager dans toutes leurs voltiges d’exploration et d’expérimentation, défiant les limites de leur équilibre.

 

Peut-on combiner consultation et coaching?

Sans aucun doute oui, si on s’assure de bien délimiter les paramètres de chacune des deux approches.