Comment faire son markéting quand on est à son compte et fauché?

Stratégie de markéting pour travailleur autonome ou consultant indépendant

Markéting pour votre entreprise : Comment faire son markéting quand on est à son compte et fauché?

Le markéting lorsque l’on est autonome est encore peu pratiqué, ou souvent mal utilisé. Pourtant ce n’est pas bien difficile. Voici deux stratégies pour démarrer rapidement et efficacement le markéting de votre activité pour travailleur autonome.

Stratégie de markéting pour travailleur autonome ou consultant à son compte:

1: trouvez des collaborateurs

Vous connaissez des travailleurs autonomes qui collaborent avec certains de leurs collègues. Alors, pourquoi pas vous? Cela peut être de l'affiliation ou des partenariats. En gros, le markéting d’affiliation vous permet de charger certains collaborateurs de vanter les mérites d'un produit (le vôtre) sur leur site internet. À chaque vente réalisée, l’affilié reçoit une commission.

Vous, en tant que cadre de cette stratégie de markéting pour travailleur autonome, devez donc gérer le programme en tant que tel. Et plus vous aurez de collaborateurs, plus vous gagnerez de l'argent. C'est la raison pour laquelle les travailleurs autonomes acceptent de travailler de consort avec des collaborateurs pour doper le markéting de leur activité pour travailleur autonome.

Un cadre doit savoir communiquer avec autrui, travailler dur et avoir beaucoup de bon sens pour pouvoir investir dans des postes inattendus. Vous allez recruter de nouveaux collaborateurs indépendants, il faut donc être particulièrement loquace tout en fournissant les articles nécessaires à la formation de vos collaborateurs, même si ce ne sont pas vos salariés. C’est ce qu’il faut investir pour un bon markéting de votre activité pour travailleur autonome.

Vos collaborateurs font partie de votre Équipe, et vous pouvez leur apporter votre aide si besoin est. C'est une opportunité à la fois enrichissante et lucrative.


2 : Focalisez-vous sur une niche

Vous avez de nombreux concurrents sur Internet, en particulier dans les domaines du conseil et du webdesign. Mais cela ne doit pas vous empocher de devenir un travailleur pour travailleur autonome réputé dans votre branche. En ciblant vos efforts de markéting pour travailleur autonome sur une branche en particulier, vous optimisez vos chances de réussir dans votre domaine d'activité tout en court-circuitant la concurrence.

Par exemple, vous êtes un consultant sur Internet, mais votre spécialité concerne notamment les coachs en entreprises. Vous souhaitez adopter une stratégie de markéting pour travailleur autonome appropriée. Vous pouvez d'ores et déjà adapter vos services à ce type de clientèle; et par extension, devenir le spécialiste de cette branche en particulier.

Un autre exemple dans le domaine de l'écriture. Vous pouvez écrire quantité d'articles sur quantité de sujets où vous spécialisez sur le contenu web. De ce fait, vous adaptez les services que vous proposez et les articles que vous rédigez à votre spécialité. Vous pouvez aussi vous spécialiser dans le markéting par courriel ou le copywriting.

Dans tous les cas, ciblez un marché en particulier, mais ne vous focalisez pas à l'extrême, au point de ne pouvoir faire du profit dans votre branche. En vous spécialisant, vous pouvez pratiquer des tarifs plus élevés que dans une branche plus généraliste. Vous visez la qualité plutôt que la quantité de clients.

Il faut donc faire un choix avisé et vous spécialiser dans un domaine particulier, mais tout de même suffisamment étendu pour toucher un large public, ce qui vous vaudra plus de profit à long terme. Ces deux stratégies sont extrêmement efficaces pour faire du markéting pour les activités pour travailleur autonome.

Fabienne.fayad@edgn.ca 

1-844-280-3880 

Membre 2PS